Alors que vous étiez sur une route sombre, dans un village abandonné, vous vous êtes retrouvés bloqués, dans l'incapacité total d'aller plus loin. Comment faire à présent, alors que d'étranges êtres vous entourent ?
 
Graphic Eternity  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
APRES DEUX ANS, JOUR POUR JOUR, D'EXISTENCE, NO MAN'S LAND FERME SES PORTES ! MERCI A TOUS CEUX QUI ONT PARTICIPES D'UNE MANIERE OU D'UNE AUTRE A L'ACTIVITE DU FORUM ! Pour en savoir plus rendez-vous ici. Rejoignez nous dès maintenant sur nos autres forums : Closer to the edge, Kings & Queens et Night of the hunters !

Partagez | 
 

 Running up that hill ”pv. saddie-lou.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




avatar

••••••


♦ Messages : 87
♦ Date d'inscription : 28/02/2011





MessageSujet: Running up that hill ”pv. saddie-lou.   Sam 2 Juil - 17:07

Allez savoir pourquoi, ce matin-là, Cassandre décida de partir faire un tour. Elle était arrivée à Bodie avec le car des fous et des prisonniers il y avait de cela environ un mois - elle ne faisait plus attention au temps qui passe - et avait élu logis dans une des vieilles maisons de la ville. Elle n'avait pas encore rencontré grand monde, trop occupée à se refaire une garde-robe digne de ce nom : elle avait en effet trouvé des vieux vêtements, une boîte à couture en parfait état, et même une machine à coudre ! Alors, depuis quelques temps, elle s'amusait à reprendre les robes qu'elle trouvait, se demandait même si elle n'allait pas en faire un commerce si, comme elle l'avait remarqué, nombre de personne continuait d'arriver. Même s'ils étaient enfermés dans cette satanée ville, il fallait bien vivre, et Lou-Ana ne supporterait pas très longtemps de ne voir que des gens mal habillés, portant les mêmes fringues pendant plus d'une semaine. Il y avait certes un magasin où qui voulait pouvait trouver de quoi se vêtir, mais l'élégance ne semblait pas de mise, ce qui répugnait franchement à la jolie brune.

Ce jour-là pourtant, elle n'avait pas envie de s'atteler à son ouvrage. Elle ouvrit la large armoire en bois qui se trouvait dans sa chambre et où elle avait accroché ses premières robes, pantalons, pulls et ainsi de suite. Elle choisit des sous-vêtements noirs, une robe d'un violet sombre, cintrée puis qui s'élargissait jusqu'à ses mi-mollets, et des escarpins noirs à petits talons. Elle avait eut du mal à comprendre ce que des chaussures en si bon état faisaient dans un environnement délabré comme Bodie, mais n'allait pas s'en plaindre. Après avoir bu un verre de jus d'orange - encore un mystère de cet étrange endroit- Cassie vérifia grâce à une petite glace qu'elle était présentable, et sortit de sa grande maison.

Alors commença une longue marche. Elle ne se dirigeait pas vers un endroit précis. Elle se laissait porter, par le vent, par ses pas, qui sait ? Elle marchait en réfléchissant à cette ville mystérieuse, à sa vie passé, à son arrivée ici, aux quelques personnes qu'elle avait croisé. Elle savait que certains arrivants s'étaient déjà liés d'amitié, que certains cherchaient par tous les moyens à sortir de la ville. Elle, n'en avait que faire. S'ils trouvaient un chemin hors de là, elle en serait tout à fait ravie, mais pour l'instant, elle voulait profiter du large espace qui était à sa disposition. Même si elle était toujours enfermée, en quelque sorte, elle avait déjà plus de libertés qu'en prison. Elle n'avait à ce propos pas recroisé un seul de ses compagnons de cellule, ce qui l'étonnait un peu. Mais il fallait avouer qu'elle n'avait pas fait un grand effort de sociabilisation : elle restait dans sa maison, y faisait le ménage et la couture, ne sortant que pour aller chercher de quoi se nourrir à l'épicerie magique et les bouts de tissus qui trainaient, qu'elle transformait ensuite en jolis petits habits.

« Ce serait peut-être sympa que tu changes cela, Cass. Et puis, j'ai envie de baiser. »
Elle lacha ces deux phrases avec le plus grand naturel du monde tandis qu'elle gravissait une pente d'herbe morte. Elle arriva à un moment à ce qui semblait être le point le plus haut de Bodie. Elle se trouvait sur une colline où plus rien ne poussait. Si d'un côté, elle ne voyait que de l'herbe à perte de vue, l'autre offrait une vue imprenable de la ville-prison dans son ensemble. Elle s'assit en tailleur, tout en prenant garde à ne pas déchirer sa robe. C'était décidé, dès qu'elle rentrait de sa petite promenade, elle irait voir les gens. Il y avait nombre de jolies filles, elle en était sûre. De là à espérer qu'elles seraient attirées par la gente féminine, il y avait un pas, que Lou ne se décidait pas à franchir : les faux-espoirs, elle n'aimait pas vraiment cela. Elle repensa aux nombreuses femmes qu'elle avait sauvagement baisées ou auxquelles elle avait passionnément fait l'amour. Elle adorait les visages de ces demoiselles au moment de la jouissance ultime. Elle pouvait passer des heures à caresser une blondinette afin que cette dernière ressente le plaisir ultime. Les visages mutins qui passaient le pas de sa porte après avoir pris leur pied flashaient dans l'esprit de Cassandre.

Son regard ne se lassait pas de la vue de la ville, allongée sous elle. Pourtant, il se posa quelques secondes sur le sol, à côté d'elle. Et y repéra une unique petite fleur fragile. Lou-Ana la cueillit délicatement et lui arracha chaque pétale avec douceur. Un sourire étira ses fines lèvres tandis qu'elle s'allongeait par terre afin d'observer le ciel bleu pale d'Amérique. La tige de la fleur s'envola sous la poussée d'un vent frais qui laissa pourtant la brune de marbre. Allongée sur l'herbe, elle rêvassait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Running up that hill ”pv. saddie-lou.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Man's Land V1.2 :: Les alentours du village :: La colline-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit