Alors que vous étiez sur une route sombre, dans un village abandonné, vous vous êtes retrouvés bloqués, dans l'incapacité total d'aller plus loin. Comment faire à présent, alors que d'étranges êtres vous entourent ?
 
Graphic Eternity  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
APRES DEUX ANS, JOUR POUR JOUR, D'EXISTENCE, NO MAN'S LAND FERME SES PORTES ! MERCI A TOUS CEUX QUI ONT PARTICIPES D'UNE MANIERE OU D'UNE AUTRE A L'ACTIVITE DU FORUM ! Pour en savoir plus rendez-vous ici. Rejoignez nous dès maintenant sur nos autres forums : Closer to the edge, Kings & Queens et Night of the hunters !

Partagez | 
 

 Cameron Michell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Mad MenLeave Me Alone

avatar

Mad Men ♣ Leave Me Alone
••••••


♦ Messages : 931
♦ Date d'inscription : 19/07/2010
♦ Age : 28




♦ WHO. I. AM. ? ♦
♦ Âge: 30 ans
♦ Groupe: I'am Mad !!!
♦ Relations:


MessageSujet: Cameron Michell   Dim 15 Aoû - 21:44

©crédit icons : ???

Identity card

Je m'appelle Cameron Mitchell, mais je me fais appeler Cam', Ellison ou Blackwood. J'ai 30 ans . Je suis née le 13 Avril 1980 à New York. Avant d'atterrir à Bodie j'étais enfermé dans un hôpital psychiatrique en tant que patient. Je suis un garçon, je suis célibataire et je suis hétérosexuel. J'appartiens aux fous et prisonniers. C'est un poste vacant.
© Nono

©crédit ???

Behind the computer

En réalité, je m'appelle Noëlline mais sur le net, je me fais appeler Nono, pour passer inaperçu. J'ai 20 ans et je viens de Pandora...France. J'ai découvert le forum grâce à aux fondatrices, je le trouve bien. Je me connecte tous les jours. Pour mon avatar, j'ai choisi de prendre Sam Worthington, magnifique n'est-ce pas ? Oh et j'ai trouvé le code du règlement, c'était trop facile pour moi, c'est "Validé". Je voudrais juste dire : I'm Batman !

Tell me who you are

Comment parler d'un personnage tels que Cameron ? On ne peut pas parler de lui comme n'étant qu'une seule personne avec un caractère simple et bien défini. Non, ça serait tellement trop facile. Ce qu'il faut savoir c'est qu'il est atteint de schizophrénie, une maladie qui ne se guérie pas et qui est très dur à gérer au quotidien autant pour lui que pour les autres. Puisqu'il faut commencer, commençons par Cameron Mitchell qui est le vrai personnage hors de ses alter-ego. C'est un homme très sympathique et souriant toujours prêt à rendre service, pour être serviable il l'est, c'est une personne qui pourrait venir même au beau milieu de la nuit pour aider. En fait, on pourrait dire qu'il a le coeur sur la main. Toujours très polie et véritable gentleman, les gens ont tendance à rapidement l'apprécier même s'il reste en partie solitaire. Ce n'est pas le genre de personne à s'attacher aux autres (encore une fois à cause de sa maladie). Sa solitude devient de plus en plus pesante même si c'est plus difficile de sans rendre compte quand on a deux autres "soi" pour vous tenir compagnie. En général, il n'est pas violent, il évite le plus possible de se mettre en colère de peur que son "lui" violent fasse surface pour s'amuser de la situation. Un brin cynique et sarcastique, il aime s'amuser des situations même les plus dramatiques. Cameron pourrait être plus qu'il est, avoir un caractère plus défini et affirmé, mais dès que quelque chose devient intense un nouveau lui arrive.

Celui qui aime venir jouer les troubles faite c'est ce cher Blackwood, l'alter-ego dit violent, mauvais, méchant de Cameron d'où son surnom "le monstre". C'est un être abjecte qui ne respecte ni fois, ni loi hormis la sienne bien sûr. Il n'a pas vraiment de règle de conduite à part d'être quelqu'un d'assez désagréable et très libre. Très grande gueule et directe il dit toujours ce qu'il pense quitte à bléser la personne en face de lui, dans la plus part des cas c'est son objectif premier. C'est étrange à dire, mais il prend un malin plaisir à faire souffrir les gens de manière physique ou moral. Avec les femmes, il est souvent très entreprenant, il aborde un sourire dragueur qui se sent à des kilomètres et n'hésite pas à faire des allusions perverses qui ne plaise pas toujours. Il aime donner des petits surnoms tel que "Chaton", "minou", "poupée", "bébé", c'est certainement là une manière de s'approprier la personne. Ho oui, c'est un vrai sale type. Quoi qu'il sait se tenir de temps en temps, mais c'est rare et s'il le fait c'est dans l'espoir d'obtenir quelque chose en retour. Car Black ne fait jamais rien sans espérer avoir un truc. Avec lui il faut être méfiant, il sait très bien parler pour vous mettre de son côté, "dans sa poche", c'est un manipulateur hors pair qui peut parler avec une sagesse incroyable. Les plans machiavéliques c'est aussi son "dada", c'est fou les idées rocambolesques qu'il peut avoir, tellement folle qu'on peut penser parfois que c'est un vrai génie et il n'est pas bête du tout, même très intelligent. Avec lui il faut faire attention à ne pas l'énerver, car la moutarde lui monte très vite au nez et quand il est en colère c'est une vraie tornade qui peut tuer n'importe qui. Si on devrait lui donner un âge, on lui donnerait un peu plus de la trentaine.

Parlons maintenant d'Ellison, le ptit dernier. C'est le véritable opposé de Black et de Cameron. Ceci vous étonnera peut être mais c'est un enfant ! Oui, le deuxième alter-égo du jeune homme n'est qu'un môme d'un peu moins de dix ans et qui aura toujours cet âge là. Il est extrêmement timide, tellement que ça en est maladif, quand il ne connait pas la personne qu'il a en face de lui, il se recroqueville sur lui-même comme le font tous les enfants timide. Il se cache dans son coin, derrière ses mains par exemple. C'est surtout quand il ne connait pas la personne qu'il a devant lui, après un petit moment, il commence à s'ouvrir et être curieux. Pour être curieux, il l'est ! C'est une vraie fouine, il fouille partout et ses oreilles trainent partout tellement que ça étonne parfois les gens de l'entendre répéter certaine chose. On dit que les murs ont des oreilles...ce sont peut-être les siennes. En plus d'être curieux, il est très malin et intrépide. Il aime courir partout à la recherche de nouvelle aventure, il s'invente même des amis imaginaires. Ce petit "garçon" pose énormément de questions, il apprend très vite. C'est aussi un vrai cabochard, il se vexe très facilement et pour pas grande chose et là il devient le champion du monde des boudeurs, il pourrait rester à faire la moue, les bras croisés, la tête baisser pendant de longue heure. Très têtu, il tient tête aux adultes et répond parfois de manière inapproprié, comme le ferait un vrai enfant.

Are you special ?

Cameron est atteint de schizophrénie à un stade très grave, si grave qu'il ne peut absolument pas contrôler les deux alter-ego qui le hante. Quand l'un ou l'autre fait son apparition, il ne peut rien faire, des fois il a conscience de ce qui se passe et fait son possible pour reprendre le dessus et c'est rare qu'il y arrive. Ça lui arrive aussi de ne pas avoir conscience de ce qui se passe quand il n'est pas lui-même et quand il se réveille dans un lieu différent d'où il a perdu le fil de la situation, il se retrouve un peu perdu. Est-ce une particularité spéciale ou pas, il semblerait que Blackwood possède une force physique plus importante que celle de Cam', peut être dû au fait qu'il soit très violent que la haine qu'il peut ressentir pour beaucoup de choses lui donne cette afflux de force (mais on est loin de Superman), il a aussi l'air de moins ressentir la douleur (un peu comme si le corps de Cameron n'était que sa carapace protectrice, pas contre quand Cam' revient à lui, il sent la douleur plus que jamais). Ellison quant à lui, à l'air de pouvoir parler aux animaux, du moins il a l'impression qu'il le comprenne et l'écoute un tant soit peu.

Tell me how you are

Cameron est un homme grand avec une carrure quand même imposante et musclé. Physiquement, il est beau garçon, un visage charmeur avec un petit côté Bad Boy qui pourrait en faire craquer plus d'une. C'est un brun aux cheveux court donc il n'a pas besoin de les coiffer et il ne les coiffe jamais, c'est une perte de temps. Par le passé, il a déjà eu les cheveux long, mais il les préfère court, ou bien rasé (donc super court !). Une autre chose qui le rend particulièrement attirant ce sont ses yeux de grand et beau yeux couleur azur. Il aime s'habiller de manière décontracté, de vieux T-shirt à l'effigie de vieux groupe de rock comme AC/DC, Motorhead... Mais à l'hôpital ce n'est pas le genre de tenue conventionnel, la bas c'est un pantalon blanc et un t-shirt de la même couleur avec des sortes de ballerine en tissus. Être fou ça n'a pas vraiment des avantages.

En dehors, avant d'être enfermé et quand il ne le sera plus, il s'habillera de nouveau comme il le souhaite. A savoir que ses alter-ego on leur propre gout. Blackwood aime être classe et présentable, ce qui lui fait porter des costume ou des jeans de marque fait sur mesure avec des chemises valant la peau des fesses. Son allure devient plus sur voir même supérieur, il se croit être le maitre du monde. Ellison lui reste plus enfantin, des baskets le plus souvent avec de vieux pantalon troué ou un jogging, les t-shirt qu'il porte font souvent référence à des dessins animés pour enfant ou des jeux vidéo.

Are you strange ?

Mitchell à sur le dos de nombreuses cicatrices dû au coup de ceinture que lui donnait son père quand il était enfant. On peut voir aussi des cicatrices à ses poignets qui résulte d'une tentative de suicide d'Ellison. Quelques hématomes sur ses bras à cause des piqûres pour le calmer et des prises de sang. Son corps n'a pas vraiment été gâté, mais c'est moins pire que la cicatrice émotionnelle qu'il peut avoir.



Dernière édition par Cameron Mitchell le Lun 23 Aoû - 22:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mad MenLeave Me Alone

avatar

Mad Men ♣ Leave Me Alone
••••••


♦ Messages : 931
♦ Date d'inscription : 19/07/2010
♦ Age : 28




♦ WHO. I. AM. ? ♦
♦ Âge: 30 ans
♦ Groupe: I'am Mad !!!
♦ Relations:


MessageSujet: Re: Cameron Michell   Dim 15 Aoû - 21:45



© Nono

Une journée d'avril pluvieuse comme tant d'autres dans la banlieue de New York, un couple se presse sous le déluge pour se réfugier dans sa voiture. La rue est déserte, il n'y a pas un chat qui traîne, les seuls bruits que l'on peut entendre sont ceux que la femme cris. Elle a l'air d'avoir mal, très mal et l'homme et forcé de la soutenir pour qu'elle puisse avancer. Elle s'installe à l'arrière du véhicule sur la banquette, le mari ferme la porte d'un coup et se hâte dans la voiture à la place du conducteur pour démarrer le moteur en trombe et écraser l'accélérateur. Il quitte le parking quasiment désert du supermarché pour prendre la direction de l'autoroute. Ce n'est pas dans les habitudes de Monsieur Mitchell d'enfreindre les limitations de vitesse, mais aujourd'hui, il y est forcé. Au lieu des vingt minutes habituelles pour rejoindre sa maison, il n'en mit que dix. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il était déjà hors de l'engin ouvrant la portière à sa femme pour l'aider à sortir et la mener à l'intérieur. Installé sur le lit au drap tout propre du matin même, Ethan abandonna Cristina un instant pour passer un coup de téléphone important.

-Père Andrews, venez vite. Cristina est sur le point d'accoucher.

Ethan avait prononcé ces mots si vite que le père à l'autre bout du fil eu du mal à tout comprendre. Heureusement, il savait que Mme Mitchell était enceinte et qu'elle voulait accoucher chez elle et avoir auprès de soi un homme d'église pour baptiser son enfant à sa naissance. Ensuite, il téléphona au docteur qui était aussi au courant de la naissance prochaine de l'enfant. Il avait dit arriver dans dix minutes, il n'en mit que cinq avant que des coups retentissent à la porte. Le futur père mena rapidement le docteur dans la chambre et il commença à s'occuper de la jeune femme qui souffrait, accoucher ce n'est pas aussi facile que tous les hommes voudraient bien le croire. Des complications semblaient faire surface, l'enfant ne venant pas et il ne fallait pas être un génie pour comprendre que le bébé venait par les pieds et pas par la tête. Le Docteur Smith l'avait bien dit, accoucher dans une maison ce n'est pas très conseillé, si seulement il était à l'hôpital il aurait tous les instruments et l'aide nécessaire pour faire ça. Obligé de faire avec les moyens du bord, le Docteur réussit à mettre au monde l'enfant, ce dernier n'émit aucun son une fois hors du ventre de sa mère, il était même inerte, très inquiet il lui fit un massage cardiaque, cette enfant ne pouvait tout de même pas mourir. Les parents étaient terrifiés à l'idée de le perdre et ils priaient leur dieu pour qu'il ait pitié d'eux et qu'il sauve leur bébé. Le prêtre faisait de même, il récitait des prières inlassablement, jusqu'à ce que le Dr Smith parvint à réanimer l'enfant qui se mit à pleurer. Cela ne faisait même pas deux secondes qu'il pleurait que l'homme d'église prit l'enfant dans ses bras et commença sa "cérémonie" pour le baptiser. Le médecin trouvait ça absurde, mais chacun ces croyances. Quand il demanda à prendre l'enfant pour l'emmener à l'hôpital afin qu'il subisse des examens pour voir s'il n'avait aucun séquelle, les Mitchell lui jetèrent un regard noir et lui demandèrent de s'en aller rapidement. Offusqué, le bon docteur s'en alla en râlant et en répétant que si leur enfant avait des problèmes après ça serait entièrement leur faute et pas la sienne.

L'enfant grandit sans aucun souci apparent, ses parents s'occupaient de lui avec amour et lui inculquaient les bonnes manières. Ho, ils aimaient leur fils par-dessus tout. Cameron reçu une éducation catholique très stricte, avant de manger il devait faire une prière pour remercier dieu et c'était pareil avant d'aller se coucher, en fait il devait souvent faire des prières, pour ceci ou pour cela. Ca ne le dérangeait pas étant donné qu'il ne connaissait que ça. Chaque chose qu'il voulait regarder à la télé ou même les livres d'enfants qu'il lisait été sélectionné par son père et sa mère. Il ne fallait pas qu'il lise des choses qui pourraient le pervertir, la plupart du temps c'était des ouvrages religieux, du moins fait par l'église et avec une certaine morale. Les dimanches c'était direction l'église pour la messe, rien de bien intéressant, mais le garçon se pliait à la volonté de ses parents, après tout ce n'est qu'un enfant. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, il ne fréquenta pas une école catholique, mais un établissement normal. Là ou il habitait il n'avait pas la chance au grand regret de son père et sa mère d'avoir ce genre d'école. Toutefois, le père Andrews leur avait indiqué une très bonne école. Cam' se tenait toujours à carreau aussi bien à l'école que chez lui, son père était stricte, à chaque bêtise, à chaque erreur la plus petite soit t'elle (comme renverser un verre d'eau s'en faire exprès, le lit mal fait...) il se faisait corriger à coup de ceinturon. Non, il n'était pas battu, Ethan vous direz simplement "Je le corrige c'est tout ! C'est à cette âge là, qu'il faut apprendre les bonnes manières". La vie du petit garçon pouvait vraiment être un terrible enfer à cause de cette éducation "pourri". Petit à petit, il en vint à haïr dieu, à le détester au plus profond de lui. Aller à l'église le rendait malade, mais sa mère le forçait à y aller. Sans que les autres s'en aperçoive, son comportement changea doucement mais sûrement.

Tout commença par des sortes d'absences, on pouvait lui parler mais c'était comme s'il n'était pas là, mais ailleurs loin de ce monde. Cela ne durait pas toujours très longtemps, mais plus le temps passait plus les absences se répétaient. Quand il n'eut plus d'absence, c'est sa manière d'être qui devint différente. Le petit garçon était agressif, il tapait, mordait, insultait et la liste est encore longue. Ce n'était pas normal pour un petit garçon en deuxièmes années de primaire d'avoir un tel comportement. La maman envoyait alors son fils tous les jours à l'église pour qu'il confesse ses pêchés afin que dieu le pardonne. Cameron répétait sans cesse qu'il n'avait rien fait et qu'il n'avait rien à confesser, ce qui n'est pas totalement faux, comme ce n'est pas totalement vrai. Le lieu de culte l'insupportait déjà avant, mais depuis qu'il y allait tous les jours, c'était encore pire, la simple idée d'aller voir le père Andrews le faisait trembler et se mettre dans tous ses états. Ne sachant plus quoi faire, Ethan et Cristina demandèrent à leur ami d'exorciser leur enfant, car il pensait que celui-ci était possédé par le démon. Que ces deux-là pouvaient être arriérés à croire leur enfant possédé par le diable, ça faisait rire le pauvre garçon de les entendre parler de ça. Le jour de l'exorcisme, il rigola moins, sa bête noire (le père Andrews) était la pour le "rituel", à la fin de la séance il était toujours le même, mais il fit comme s'il était différent pour avoir la paix. En réalité, ce qu'aucun d'eux ne savaient c'est qu'il n'était pas possédé par le diable, mais juste malade, atteint de Schizophrénie à un stade encore léger. Son professeur avait comprit que le souci de Cameron était d'ordre psychologique et non religieux et malgré les refus des parents, il contacta un docteur qui l'examina. Le psychiatre qu'il rencontra confirma la présence de trouble, mais il ne savait pas lequel. Quand les parents découvrirent ce que le professeur avait fait, ils retirèrent immédiatement leur enfant de l'école pour le placer dans une autre.

Le temps passa et le jeune garçon resta autant perturbé. Ce n'est que le jour où il fut retrouvé couvert de sang, un couteau à la main à côté du cadavre du père Andrews que les parents s'inquiétèrent vraiment. Leur fils avait réellement assassiné le serviteur de dieu. Quand il fut retrouvé, par une simple bonne soeur, le garçon riait aux éclats tout en pataugeant dans le sang et les entrailles du corps du défunt. C'est ce qu'elle avait racontée à la police. Les policiers eux-mêmes étaient rudement déconcertés par ce meurtre, comment un enfant de moins d'une dizaine d'années aurait pu commettre un crime aussi atroce et odieux. A l'époque personne ne le savait, ce n'était pas Cameron qui avait assassiné le prêtre, mais Blackwood son alter ego que l'on pourrait dire "démoniaque". Cam' lui-même n'avait aucun souvenir du meurtre, quand il se réveilla dans une cellule du commissariat il était tout simplement perdu. Quelques jours plus tard, il était dans une chambre capitonné, les bras entravés par une camisole. Le petit garçon n'avait aucun souvenir de son arrivée dans ce lieu. Les docteurs en conclure rapidement qu'il était atteint de schizophrénie. Le diagnostique étant établie, les enquêteurs se confrontèrent à Blackwood. Il se trouvait que le double de Cameron était un véritable monstre et beaucoup plus mature qu'un enfant en plus de ça. Toutefois, il raconta à la police le pourquoi de ce meurtre. Andrews abusé du jeune garçon depuis un bon moment déjà. Des preuves se trouvaient quelque part dans l'église, des photos, des vidéos, mais c'était loin de réunir tous les sévices que cet homme lui avait fait subir. Par la suite, Black raconta de quelle manière il s'était amusé à faire souffrir le prêtre, à le torturer de manière inimaginable, pour ensuite l'achever à coup de couteau, des dizaines et des dizaines de fois. L'inspecteur sortit de l'interrogatoire la mine blanche, entendre de tel propos de la bouche d'un enfant c'était sinistre. En l'occurrence, il ne faisait pas face à un enfant, mais à Blackwood un homme violent et sans pitié. Chez le jeune garçon, il y avait aussi un autre alter ego : Ellison, un petit garçon timide et peureux, mais il causait moins de soucis que Wood.

Quelques années plus tard, l'enfant put sortir de l'hôpital, avec le traitement qu'il avait aucune de ses personnalités ne ressortaient et les docteurs disaient qu'il était guérit. Cameron aurait dù être heureux de rentrer chez lui, mais ce n'était pas le cas. Du haut de ses treize ans, il était malheureux, les regards qu'on lui portait lui faisaient terriblement mal. On le prenait pour un monstre, même son père le regardait avec mépris, pour lui il n'était plus que l'envoyé de Satan. Chaque jour, il se vengeait sur lui en le battant, à peine touchait t'il sa peau qu'il avait mal tellement celle-ci était pleine de bleus. Deux ans, c'est le nombre de temps qu'il réussit à tenir avant de lâcher la bête : Blackwood était de retour est plus en forme que jamais. Son père fut découvert mort par sa mère, Cameron n'était pas loin, du moins l'alter-ego satanique du garçon. Toujours le sourire aux lèvres, du sang partout sur le visage et le vêtement, sa bouche était étrangement plus rouge que tout le reste. Les légistes conclurent que l'enfant avait arraché avec ses dents la trachée d'Ethan et qu'il s'est amusé à mettre le reste du corps en charpie a coup de couteau, de marteau et autres outils. De retour à l'hôpital, Cameron savait qu'il serait toujours seul, car sa mère avait dù partir loin, elle le détestait.

Son cas ne s'améliora pas, pendant les années qui suivirent Blackwood prit souvent les commandes suite à une grosse démotivation de Cameron. Tout le monde le prenait pour un monstre et lui-même commençait à croire qu'il disait vrai, est-ce que la vie vaudrait le coup d'être vécu si c'est pour rester enfermé dans cet hôpital ? Un jour, il fit la rencontre d'une nouvelle psy, elle remplaçait son ancien docteur partit à la retraite et il en avait grand besoin. Kendall Thompson, une très jolie et gentille jeune femme, Cameron retrouva très vite le moral grâce à elle, chaque visite dans son bureau pour la thérapie était un jour bénie. Blackwood lui la détestait et les rares apparitions qu'il fit, il s'arrangeait pour être désagréable et très grossier. Ellison quant à lui, fidèle à lui-même était timide et ne se montrait presque pas. Pour en revenir à Cam', il commençait sérieusement à avoir le béguin pour elle mais malheureusement un patient peu difficilement entretenir une relation amoureuse avec un membre du personnel. Du coup, il ne pouvait que sympathiser avec elle. Les autres docteurs voyant rouge, ils demandèrent le transfert immédiat du patient ailleurs au grand désespoir du jeune homme de devoir quitter la seule personne qui ne le voit pas comme un fou ou un monstre.

C’est lors du transfert qu’il se retrouve dans cette mystérieuse ville…



Dernière édition par Cameron Mitchell le Lun 23 Aoû - 22:23, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

avatar
Invité

••••••







MessageSujet: Re: Cameron Michell   Lun 16 Aoû - 7:42

Code validé. ^^
Revenir en haut Aller en bas


Mad MenLeave Me Alone

avatar

Mad Men ♣ Leave Me Alone
••••••


♦ Messages : 931
♦ Date d'inscription : 19/07/2010
♦ Age : 28




♦ WHO. I. AM. ? ♦
♦ Âge: 30 ans
♦ Groupe: I'am Mad !!!
♦ Relations:


MessageSujet: Re: Cameron Michell   Lun 23 Aoû - 22:24

Fiche Terminé !

*.*.*.*.*.*.*.*.*.*

Because I got nowhere to run
And nowhere to hide
I'm running from the enemy inside
I'll fight for my life
Because I want to survive
This is the end of me
I am the enemy
(c) gif by Lilie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

••••••







MessageSujet: Re: Cameron Michell   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cameron Michell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Man's Land V1.2 :: A présent, il est trop tard pour reculer. :: Présentations :: Vous pouvez jouer !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit